Sommeil & Olfaction

Une aide à la prescription

Qualité et quantité de sommeil sont des paramètres très individuels touchant au vécu intérieur le plus intime. A la lumière des dernières recherches en matière de neurosciences, le psychisme joue un rôle central dans l’insomnie, trouble ô combien multifactoriel, mais dont une composante récurrente semble être l’anxiété.
Particulièrement handicapants au quotidien, les troubles du sommeil sont l’expression de difficultés d’ordre psychologique, psychosocial, relationnel, environnemental ou physique qui devraient être mieux prises en compte.

Mécanismes d'action                                               

La recherche sur les mécanismes de l’olfaction à visée thérapeutique appelle la plus grande humilité. A ce jour,  expérience clinique et connaissances traditionnelles restent plus aptes à guider nos choix thérapeutiques que la connaissance scientifique.
Les liens entre neurones olfactifs et cerveau limbique, siège du climat émotionnel, ont longtemps été mis en évidence comme modèle théorique. Mais depuis le prix Nobel d’Axel & Buck en 2004, la recherche a révélé l’existence de récepteurs olfactifs ectopiques à la surface de tout tissu animal et végétal, ainsi que de nouvelles cibles non limbiques. Il existe donc des voies de communication internes, de nature olfactive, qui étaient totalement inconnues il y a peu.
A cette révolution, s’ajoute de nouvelles hypothèses controversées quant aux mécanismes olfactifs. Les récepteurs olfactifs pourraient percevoir les niveaux d’énergie vibratoire d’une molécule plutôt que leurs motifs structurels. Pour preuve, il a été démontré que des mouches peuvent distinguer deux molécules odorantes seulement différenciées par un isotope de l’hydrogène. Les niveaux d’énergie vibratoire sont modifiés sans que la configuration spatiale ne soit affectée. La controverse qui oppose le modèle chimique à un modèle vibratoire nous semble sans objet, ils coexistent vraisemblablement pour exprimer toute la diversité et la complexité de la communication au sein du vivant.
Les neurotransmetteurs semblent être une cible de ces récepteurs olfactifs extra nasaux. La recherche a mis en évidence une activité GABAergique et des propriétés benzodiazépine-like pour le linalol, alcool monoterpénique caractéristique de l’huile essentielle de lavande. Mais si ces recherches apportent un nouvel éclairage à la connaissance scientifique, elles explorent des voies éloignées de la pratique, vu la complexité moléculaire d’une huile essentielle et la supériorité des synergies en pratique clinique. En effet, l
’activité anxiolytique de Lavandula angustifolia Mill. dépasse cliniquement celle d’autres espèces botaniques plus riches en linalol tel un Cinnamomum camphora feuilles sb linalol.

Intérêt de la voie olfactive en prescription

+ Doses d’huiles essentielles non pondérables qui ne présentent pas de risques d’interactions médicamenteuses avec les benzodiazépines ou l’homéopathie.

+ L’utilisation clinique a montré une réelle efficacité.

+ Durée du sommeil augmentée sans altération des phases du sommeil, notamment le sommeil paradoxal.

+ Des mécanismes de régulation psycho-émotionnelle, impliquant le système des neurotransmetteurs, ont montré un intérêt majeur
        * sur le contexte psychique accompagnant l’insomnie,
        * sur la régulation des cycles cérébraux du sommeil
        * sur le contenu onirique

Nous vous présentons ici quelques unes des essences majeures de l'insomnie par voie olfactive. D'autres remèdes plus spécifiques seront abordés lors de prochaines publications plus spécifiques, par exemple Ledum palustre subsp. groenlandicum (Oeder) Hultén plus spécifique de la voie orale et des dépendances pharmacologiques, Apium graveolens semence, le céleri, ou encore Cannabis sativa L. sommités fleuries, un anxiolytique d'exception.

Typologie des troubles du sommeil et choix des remèdes aromatiques

Les difficultés d’endormissement

Citrus reticulata Blanco feuilles
Premier choix symptomatique.
Photosensibilisante, elle rend sensible à la lumière, information touchant au métabolisme de la mélatonine et induisant une régulation de l’humeur et de l’endormissement.
Clés : calme l’emballement émotionnel qui inhibe, paralyse, pousse à se renfermer
Personnalité prisonnière, enfermée dans le carcan de ses croyances et vérités

Citrus hystrix DC. feuilles (Petit grain Combava) lui sera préférée chez l’enfant souffrant de TDA-H.

Valeriana officinalis L. racine
Sédative du SNC, elle convient au sujet ayant des prédispositions aux spasmes ou aux palpitations.
Clés : attention au surdosage.
Sujet hypochondriaque, troubles psychosomatiques, personnage éparpillé manquant d’encrage.
Désacidifiante, son corollaire tempéramental concerne les blessures émotionnelles profondes s’exprimant par esprit critique, médisance, amertume.


Citrus aurantium L. feuilles (Petit grain Bigaradier)

 Favorise la bascule parasympathique du SNA – remède majeur du spasme psychosomatique.
Clés : insomnie émotionnelle du terrain cyclothymique, suite de troubles affectifs (séparation, divorce, rejet imaginaire ou objectif), ne peut dormir seul, conflit relationnel.
Insomnie du sujet à tendance bipolaire.

Angelica archangelica L. racine (Angélique) : « Je suis dans un tel était de fatigue physique ou nerveuse (surrénalienne) que je ne parviens plus à trouver le sommeil ».

Citrus limon (L.) Burm.f . (variété bergamia) zeste expressé (Bergamote ex Citrus bergamia)
Très agréable par voie olfactive avec ses notes d’eau de Cologne, la bergamote améliore la compliance de la prescription.
Elle présente une action sérotoninergique prouvée par voie olfactive et mélatonine-like.
Elle est adaptée au sujet manquant de joie, cultivant la culpabilité ou un esprit cynique.


Lavandula angustifolia Mill. fleurs (Lavande vraie sauvage d’altitude)
Aussi précieuse que surexploitée, un usage aussi subtil que celui-ci demande une lavande sauvage de montagne.
Clés : <Lavare, elle nettoie les écuries d’Augias émotionnelles, grande harmonisatrice émotionnelle.
Elle aide à sortir d’une coquille faite de souffrances pour s’ouvrir au monde et trouver la foi qui soulève des montagnes.

L’insomnie de réveils nocturnes


Ocimum basilicum L. parties aériennes sb méthylchavicol (Basilic tropical)
Insomnie hépato-digestive (le patient digère ses soucis la nuit)
Soucis professionnels ou familiaux, ne sait pas faire de break mental et physique Abus alimentaires ou d’alcool le soir avec ballonnements et aigreurs, se lève la nuit pour se désaltérer, prendre un remède digestif ou antiacide.

Aloysia citriodora Palau feuilles (Verveine odorante ex. Lippia citriodora)
Digestive et sédative, elle a un tropisme surrénalien qui l’indique également pour le réveil précoce.
Clés : Passivité, blocages, situations stagnantes, réactions instinctives brutales.
Manque de joie, d’optimisme, peurs,  craintes du lendemain qui inhibent.
Photosensibilisante (mélatoninergique) et sensibilisante (sujet hyper-réactif).

Citrus aurantium L. fleurs (Néroli Bigarade)
Rêves et cauchemars perturbent émotionnellement et empêchent un sommeil réparateur.
Ne retient que la souffrance des épreuves passées, sans voir l’évolution qu’il leur doit. Néroli favorise une activité onirique apaisée ou cathartique.

Litsea cubeba Pers. baies (Litsée, Verveine exotique)
Un parfum de verveine, la force d’une lauracée.
Pour celui qui n’attend de l’avenir qu’épreuves et difficultés. Elle redonne foi en la vie et induit l’état d’esprit qui attire à soi la chance et le positif.
Terrain hyperactif, fuit dans l’action, pessimiste, méfiant, soigne ses peurs au perfectionnisme.

Chamaemelum nobile L. parties aériennes fleuries (Camomille romaine) 
Personne hypersensible, réveillée au moindre bruit, anxieuse, sur le qui-vive la nuit comme le jour. Terrain allergique, frileux, tendance à l’inquiétude chronique, capacité de perception exacerbée (réelle ou imaginée) qui conduit à être perturbé par des situations ou individus vus comme vecteurs d’agressivité et source de stress.

Abies grandis (Douglas ex D.Don) Lindl. aiguilles (Sapin géant)
Peurs d'origine surrénalienne se manifestant pas des terreurs nocturnes et cauchemars chez l'enfant et la personne âgée.